Rêveries goblinoïdes

Rêveries goblinoïdes

11 avril 2020 2 Par Elwood Bob

Bonjour à tous,

Malgré le confinement, mes publications ne sont pas plus fréquentes. Tout d’abord je travaille toujours un peu malgré ce confinement et j’en profite pour m’adonner à des activités que je repoussais depuis trop longtemps, ce qui fait que mon temps de modélisme/pinceau n’a guère changé ces temps-ci. Une autre raison à cela et la réalisation d’un projet modélisme que je viens de terminer mais que je tiens pour l’instant secret. Je le publierai ici en temps voulu, j’ai donc un article sous le coude ! Mais parlons peu, parlons bien et voici donc ma dernière production du moment. Une petite réalisation que j’ai baptisée « Rêve d’un gobelin ».

Car oui, un sombre petit gobelin roi d’une telle richesse, ce n’est pas pour rabaisser ces petites créatures, mais cela tient plus du fantasme que de la réalité !

Pas de background ou de nom cette fois-ci, c’est une figurine générique lambda que j’ai travaillé car elle me plaisait beaucoup. J’aime l’air, un peu bienheureux, satisfait mais tout de même cruel et machiavélique de ce gobelin. C’est une connaissance du club de peinture de la Compagnie des Trolls, que je fréquente occasionnellement, qui s’en séparait faute de temps/envie de le peindre. Son petit look marrant et vicieux fait que je m’en suis emparé bien volontiers.

Admirez la provenance des tonneaux de ce beau trésor. Un free-hand qui m’a donné des sueurs !

La figurine originale ne comporte que le roi gobelin sur son petit coffre. C’est une production exclusive sculptée par Iván Santurio, basée sur une illustration d’Adrian Prado, éditée pour la gamme Black Sailors du studio Big Child Creatives (oui, j’ai fait des recherches !). Cette figurine ne se trouve pas dans leur gamme car elle constituait un bonus à leur campagne du Kickstarter Black Sailors, pour s’excuser des 4 mois de retards de remise du projet aux backers (du moins si j’ai bien compris le blog anglais où j’ai vu cette info). Si tous les éditeurs qui avaient 4 mois de retard sur un projet offrait une figurine, le monde croulerait sous le plastique ! C’est fort aimable à eux en tout cas. 

Tant de grandeur pour un petit être vil…

Mais je trouvais que se simple petit coffre n’était pas digne d’un « Roi » tout gobelin qu’il fut. Je voulais faire plus. Or, lors de ma vadrouille fin février au FIJ de Cannes, je suis tombé sur le stand des magnifiques créations de TGCM Création. Une boîte de sculpteurs français qui produisent de fantastiques figurines anthropomorphes associées à deux jeux, Briskârs et Khârn-Âges. Ils ont aussi l’immense fierté de produire l’entièreté de leur gamme en France (y compris les moulages résines de leurs produits. Tout est fait en local ! Chapeau pour cette belle initiative économique et écologique). J’ai d’ailleurs craqué pour plusieurs figs de chez eux qui sont venues étoffer mon stock de peinture en attente. Mais je digresse. Tout cela pour dire qu’ils produisent aussi des éléments de décors dont un qui me convenait parfaitement, le Trésor Légendaire. Voilà qui était parfait pour mon petit roitelet !

Ce trésor légendaire m’a pris un temps de dingue à peindre ! J’y ai passé quatre fois plus de temps que sur le gobelin. Je ne croyais jamais en voir le bout, alors que je pensais que ce serait vite fait n’étant qu’un élément de décor…

L’ensemble était donc réuni et il n’y avait plus qu’à peindre (et bordel le calvaire de tout ce tas d’or ! Plein de minis recoins où la peinture et les pigments métalliques ne voulaient pas aller… Tellement de creux à reprendre !). Je suis resté bête un moment devant les affiches blanches des tonneaux. Qu’allais-je pouvoir faire pour les habiller… La surface était large, donc faire des gribouillis pour simuler l’écriture ne passerait pas. Je n’avais pas de logo à imprimer ou coller (et j’avais peur du rendu de la sur-épaisseur), ni de décalcomanie adéquat. Ne restait donc plus qu’une solution, le free-hand. Mais pour faire quoi et en serais-je capable ? J’ai flippé un instant de tout bousiller par un truc bien laid sur ce décor. Mais j’ai trouvé un logo du pays où une montagne régit le destin et un grand œil veille, qui n’avait pas l’air trop dur à reproduire. Je pouvais tout recouvrir au pire si  c’était la cata. Et finalement ça a très bien rendu, j’en suis très content.

Au final, ce gobelin est tellement petit que pour un peu on ne le remarquerait pas s’il n’était pas en plein milieu au sommet. Un vrai rêve de peau verte !

Le roi gobelin lui-même m’a demandé pas mal de minutie et de précision. J’ai essayé de bien détailler son visage et à cette échelle (le gob est d’une taille de gob pour du 28mm je dirai), ça n »a pas été évident du tout ! Mais je suis très satisfait de mon résultat, j’ai pu mêler/enrichir les teintes dans le visage pour bien faire ressortir son côté fourbe et donner de la profondeur à ce personnage.

« Ouuuiiiii !!! C’est moi le Maître !!!! ». Profites-en bonhomme, chez les peaux vertes, ça ne durera pas !

Voilà, en espérant que ça vous aura plu. Ça permet de sortir des sentiers battus de GW et de voir que d’autres belles figurines existent par ailleurs. Et ça, c’est toujours très plaisant pour diversifier ses vitrines/peintures. En ces temps troublés, cette réalisation ne reflète-t-elle pas, au final, une certaine image de nos élites corrompues, si vils et petits qu’ils ne se rendent même plus compte de l’ignominie qu’ils peuvent représenter pour d’autres, assis sur leurs richesses incalculables et bien souvent inutiles ? A méditer !

Et une vue aérienne sur le pactole amassez par notre bon roi !

A bientôt et continuez à faire rouler les dés !