La guerre ne laisse que ruines et chaos…

La guerre ne laisse que ruines et chaos…

10 septembre 2019 0 Par Elwood Bob

Bonjour à tous,

Après 2 mois d’inactivité, je suis de retour pour une nouvelle série d’articles pour le blog. L’été aura été studieux pour ma part avec une seule petite semaine de congés. Dès que j’avais un peu de temps libre, c’était surtout les loisirs estivaux : piscine, barbecue, bon temps avec les copains qu’on n’a pas vu depuis longtemps et qui sont de passage pour voir leur famille. Du coup je n’ai que peu touché mes pinceaux et cela s’en est ressenti sur l’activité du blog. Je vais essayer de redevenir un peu plus actif.

La grandeur des cités de l’Imperium !… Après le passage d’un tapis de bombes…

Donc je suis de retour avec l’un de mes projets de vacances qui m’aura pris un temps de dingue et, bordel, ça a été un véritable défi d’arriver au bout ! Voici ma mise en couleur des ruines du Sector Imperialis reçu dans ma boîte de base Kill Team !

Alors oui les plus attentif auront noté que je suis en plein travaux. Désolé, je n’avais pas de meilleur cadre pour mes photos.

Une vu aérienne. Le plateau cartonné de Kill Team donne pas mal pour l’ambiance et l’immersion dans ces ruines.

Ces ruines sont de toutes beautés et surtout elles sont balaises ! Moi qui ne peins qu’au pinceau, la mise en couleur de ses ruines m’a fait considérer le recours à un aérographe (mais au final non, pas assez d’utilité pour l’investissement). De fait, chaque pièce de décor (et en particulier la pièce principale) m’a pris des heures de peinture. Il faut dire que je m’étais dit que je ferai ça en speed painting, mais j’en suis incapable. Je repassais toujours pour mettre un détail en valeur ou faire un petit lavis ou un petit lining par là, sinon je ne me trouvais pas satisfait. Pas la bonne méthode pour des pièces de cette taille là…

Des détails, des détails, toujours des détails !

Ces ruines font bien ressortir le côté gothique de l’univers de Warhammer 40000

L’autre problème a été la peinture. Je peins avec de la Formula P3. J’aime beaucoup ces peintures, leur rendu, leur texture, leur couvrance et leur prix inférieur par rapport à de la classique GW (elles sont quasiment au même prix mais les P3 font 18ml contre 12ml pour la GW). Or, faire ces décors m’a globalement vidés 4 pots de peinture de teintes différentes. Et il se trouve qu’actuellement, il est impossible de se fournir en peinture de cette marque je ne sais pas pourquoi mais ils sont en rupture de stock partout. Ne voulant pas attendre mille ans alors que j’étais lancé, pour me faire un réassort de couleur, j’ai pris une teinte que je trouvais proche mais qui s’est révélé être bien plus blanche. Une moitié de mes ruines sont, de fait, plus clair que l’autre moitié. Disposés sur la table pour des ruines de bâtiment différents, ça passe très bien. C’est quand on les empile dans certains configuration que ça choque un peu. Mais bon pour du décor de jeu, ça ira.

En mode empilé, la différence de couleur choque un peu. Par contre sur les pièces disposées à droite à gauche comme on peut le voir sur les autres photos, ça passe très bien.

En tout cas ces ruines sont vraiment magnifiques, impressionnantes, en quantité dans la boîte et constituent toutes posés ensemble, une table de jeu vraiment fantastique et très immersives. Un superbe décor pour nos parties de Kill Team et pour la campagne que nous lançons avec les copains pour cette rentrée.

« Il est venu le temps des cathédrales ! Le monde est entré dans un nouveau millénaire… »

On est pas mal là-haut. On a une belle vu (avant de se faire shooter…

Après ce boulot de fou au pinceau, je vais pouvoir m’atteler, petit à petit, à la prochaine table, la boîte Kill Team du Sector Fronteris ! 

 

A bientôt et continuez à faire rouler les dés !